Les frères zimmer contre le reste du monde jérémy mahot

#12 : Les frères Zimmer contre le reste du monde de Jérémy Mahot

Quand je ne lis pas des romans biens pour vous… J’aime bien (de temps à autre) lire ou regarder des trucs régressifs . C’est pour ça que je ne boude pas un film où des Lego débiles se tapent entre eux et que lire Les Frères Zimmer contre le reste du monde de Jérémy Mahot m’arrache des rires dans le métro.

 

Les-freres-Zimmer-contre-le-reste-du-monde

Dans cette BD minimaliste, Karl est un rond vert qui travaille dans une multinationale dont la direction a été délocalisée en Chine et qui envoie des robots pour remplacer ses employés vivants (notamment le robot Isaac qui devra prendre ultimement la place de Karl). Hans est un carré rouge qui passe son temps à traîner et regarder des choses louches sur Internet.

Les frères Zimmer contre le reste du monde use à grands renforts de l’humour bête et méchant, parfois absurde, mais plutôt efficace globalement, pour épingler le monde du travail surtout, mais aussi l’absurdité du quotidien (psychanalyste pervers, relations foireuses, coups bas entre potes…). Adeptes des personnages crétins et obscènes à la South Park, et de l’humour tellement nigaud que ça en devient drôle, vous y trouverez votre bonheur. Le dessin va avec, avec ses couleurs nettes et son trait expéditif, qui évoque une BD Internet. Même la typo joue le jeu, avec une sorte de Comic Sans bien laide. On aura compris, on n’est pas là pour admirer l’esthétique de la BD, mais bien pour se donner un moment de détente délicieusement régressif.

Les-freres-Zimmer-contre-le-reste-du-monde-extrait

email
Marjorie

Fondatrice et gérante d'Exploratology Grande amoureuse des livres, des lapins mignons et des tartes au citron.