Editions Le Nouveau pont

Interview de Marie Bisseriex, co-fondatrice de la maison d’édition Le Nouveau Pont

Je suis ravie de faire un petit focus aujourd’hui sur Marie Bisseriex, la co-fondatrice de la maison d’édition Le Nouveau Pont. Marie est non seulement l’éditrice du merveilleux livre de Pat Conroy, A quelques milles du reste du monde, qu’on vous a envoyé dans les box Bonheur de Lecture de Novembre 2018, mais aussi sa traductrice!

 

Pour la petite histoire, quand j’ai découvert ce texte cet été pendant mes repérages de rentrée littéraire, j’en suis immédiatement tombée amoureuse. Une joie de vivre folle se dégage de ce récit qui m’a complètement transportée. J’ai de suite appelé ma commerciale qui m’a mise en contact avec Marie, et j’ai été profondément étonnée de découvrir que ce joli livre (superbe illustration et papier tout doux au toucher) et que ce très beau texte, très bien traduit, avaient été portés par une seule et même personne! Il y a des gens comme ça, qui font un travail de l’ombre extraordinaire. Je n’avais qu’une envie : que Marie vous raconte son histoire comme elle me l’a racontée.

 

J’espère que ça vous plaira et bonne lecture!

 

Et retrouvez un concours sur nos comptes Facebook et Twitter à partir du 26/11 pour gagner des livres du Nouveau Pont! 🙂

Une petite photo de Marie :)

Comment avez-vous découvert Pat Conroy et qu’est-ce qui vous a plu dans ses livres ?

 

Je me souviens précisément de l’endroit où j’ai découvert Pat Conroy. C’était en vacances à Arles, pendant les rencontres de la photographie. Charleston Sud était un coup de cœur de libraire. Le livre m’a beaucoup plu mais je n’y ai plus repensé jusqu’à l’interview de Pat Conroy par François Busnel, dans sa maison de Beaufort en Caroline du Sud. J’étais alors loin de toute librairie et j’ai choisi de télécharger The Water is Wide sur ma tablette (titre original d’À quelques milles du reste du monde). J’ai tout à la fois adoré l’atmosphère des marais et de la fin des sixties, le style lyrique et néanmoins décontracté du jeune Pat Conroy, sa fougue et surtout son humour. Puis ce fut la lecture du Prince des Marées. Le chef d’œuvre. La révélation.

 

J’ai eu tout récemment la chance de participer de me rendre à Beaufort pour le Pat Conroy Literary Festival et de découvrir à quel point le Lowcountry de Pat Conroy était un lieu à la beauté unique. L’homme, quant à lui – j’en ai eu la confirmation en écoutant ses proches – était un personnage hors norme d’une incroyable générosité.

La mort de Santini, Pat Conroy, Le nouveau pont

Comment en êtes-vous arrivée à créer votre maison d’édition ?

 

La traduction littéraire m’a toujours fascinée et je suis attirée par les auteurs dont le style est un challenge pour le traducteur.

 

Pat Conroy était le candidat idéal. Tout en prospectant pour un contrat de traduction, j’essayais de savoir qui allait éditer ses derniers livres. C’est en apprenant qu’aucune sortie n’était programmée que l’idée de créer une maison d’édition a germé dans mon esprit. J’ai alors pris ma plume pour écrire à Pat Conroy, lui déclarer ma flamme littéraire, me présenter et recueillir son avis avant de démarrer tout projet. Au même moment et à ma grande tristesse, il faisait part de sa maladie à ses lecteurs. Je n’ai pas reçu de réponse à ma lettre et il est mort un mois plus tard en mars 2016. J’ai encaissé le choc, mûrit le projet et mon associé Philippe Brange et moi avons créé la société Le Nouveau Pont en septembre 2016. La Mort de Santini est sorti en septembre 2017 et nous avons lancé 4 autres projets en 2018, dont trois livres jeunesse.

 

Je me suis consacrée à la maison d’édition à temps plein dès le début. Depuis septembre, j’enseigne également à temps partiel. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec l’illustratrice Claire Mollaret et la graphiste Julia Robisco.

Quels sont les prochains projets de la maison d’édition ?

 

L’album bilingue Big Dog…Little Dog de P. D. Eastman pour les 3-8 ans est sorti début novembre. Il fait suite à Go, Dog. Go !, qui est lui aussi un classique de la littérature enfantine américaine. C’est une collection que nous souhaitons développer.

La question classique d’Exploratology : quel livre recommanderiez-vous à nos lecteurs ?

 

C’est une question difficile pour la lectrice boulimique et éclectique que je suis.

 

Pour prendre la mesure de l’univers de Pat Conroy, je conseille bien sûr la lecture du Prince des Marées. Pour l’étonnement : Anima de Wajdi Mouawad (Babel).

Merci Marie pour tes réponses!

Sachez, pour les amateurs de Pat Conroy, que La mort de Santini, autre titre de l’auteur paru chez Le Nouveau Pont, sortira également en poche chez Pocket en février 2019 :)

Bid dog...Little dog, P.D. Eastman, Nouveau Pont
Go, Dog, Go! P.D. Eastman, Nouveau Pont
email
admin@exploratology.com