Dezső Kosztolányi cerf volant d'or kornel esti

Les livres qui auraient pu être dans l’abonnement Romans / Gros Lecteur de septembre

Hello à tous!

Comme je l’avais expliqué dans un lointain article, je lis toujours un bon paquet de romans avant de sélectionner LES livres qui se retrouveront dans vos abonnements romans. J’en lis à peu près une dizaine pour n’en garder qu’un, parfois un peu moins quand j’ai de la chance. Je me suis dit que ce serait sympa de vous parler également de ces ouvrages, qui parfois sont très bons ; mais qui ne sont finalement pas sélectionnés parce que comparativement, je les ai trouvés « moins biens » que le livre que j’aurais choisi, ou parce qu’ils ne correspondent pas tout à fait à l’humeur que j’avais envie d’envoyer, ou aussi parce qu’ils sont plus connus que la moyenne des livres que je vous envoie (encore aujourd’hui, ça me désespère de ne pas pouvoir vous envoyer des livres de Laurent Gaudé ou de Zadie Smith, de Ron Rash ou d’Auður Ava Ólafsdóttir, mais je dois tenir mon engagement de vous envoyer des livres dont on ne parle pas partout).

Alors voici quelques livres sympas que je vous conseille avec joie d’aller chercher chez votre libraire ou votre bibliothèque. Le fil directeur des deux abonnements Romans et Gros Lecteur de septembre était des classiques du 20e siècle relativement méconnus… Donc il y a de ça :)

 

La Porte – Magda Szabo

La porte magda szabo viviane hamy

 

J’ADORE La Porte. C’était le livre que je vous aurais envoyé en dernier recours si je n’avais pas trouvé un livre qui tienne la route (dans l’idéal, je préférais m’abstenir comme c’est un ancien Prix Femina et que certains d’entre vous l’auraient peut-être déjà lu). Mais si vous ne l’avez pas lu, foncez! C’est une très jolie histoire entre une écrivaine (alter ego de Magda Szabo) et sa femme de ménage, Emerence, personnage magnifique et haut en couleurs, avec ses lubies mais aussi sa générosité et son humilité qui seront une leçon de vie pour l’auteure. La relation entre les deux est faite d’amour (disons-le) mais aussi de colères et d’incompréhensions, dans un progressif apprivoisement. C’est juste passionnant et servie par une des plus belles écritures que j’ai rencontrées. J’ai l’impression que Madga Szabo n’est pas plus connue que ça malgré le Femina, mais c’est une auteure hongroise qui est à découvrir. Elle a aussi écrit une autobiographie qui parait-il est très bien – Le vieux puit.

 

Le cerf-volant d’or et Kornel Esti – Dezső Kosztolányi

Dezső Kosztolányi cerf volant d'ot kornel esti

 

Dezső Kosztolányi est un autre auteur hongrois réputé, dont vous connaissez peut-être son ouvrage Alouette ou justement le personnage de Kornel Esti. J’ai lu Le cerf-volant d’or avec beaucoup de curiosité, un roman qui prend le temps de se mettre en place, de se plonger dans une description minutieuse de son trio de personnages. C’est le genre de livres où l’intrigue progresse doucement, inexorablement vers un je ne sais quoi de tragique. Belle écriture également! J’avais toutefois plus de curiosité pour les aventures de Kornel Esti qui sont davantage dans l’ironie pince sans rire, la fantaisie et les situations impossibles. Un recueil de nouvelles assez fascinant que je vous aurais bien envoyé si je ne vous avais pas déjà envoyé des nouvelles indiennes en juin. En tout cas, Kornel Esti avait fait l’objet d’une réédition poche tout à fait bienvenue chez Cambourakis, donc il faut en profiter!

 

Chaka, une épopée bantoue – Thomas Mofolo

chaka thomas mofolo

 

Je suis autant dans une marotte Europe de l’Est qu’africaine en ce moment, d’où ma lecture de Chaka, gros classique de la littérature africaine (classé parmi les 12 meilleurs livres de la littérature du continent africain du 20e siècle d’après un projet lancé par le Zimbabwe International Book Fair). Inspiré d’un personnage réel, on y découvre la vie de Chaka, roi des Zoulous ayant vécu à la fin du 18e, connu pour son héroïsme et son talent politique. Le roman se lit comme une forme de conte épique, avec son lot d’exemplarité, de lyrisme et de violence. J’avais été un peu rebutée par l’aspect un peu linéaire du roman, mais dans l’ensemble ça reste une lecture fascinante pour peu qu’on a envie de découvrir l’histoire (et le mythe presque!) de ce roi.

 

L’ancêtre – Juan José Saer

ancetre juan jose saer

 

Et je rajouterais L’ancêtre de Juan José Saer qui reprend un de mes thème favoris : la rencontre de l’autre. Inspiré d’un fait réel, le livre raconte comment un ado (ou un gamin ? Je crois que le livre n’était pas très précis), jeune mousse engagé dans un navire en partance pour les Indes au 16e siècle, à la recherche des éternels trésors de ces terres fantasmées, se retrouve capturé par des indigènes après que ces derniers aient décimé tout l’équipage. C’est encore une fois une très très belle écriture, un vrai plaisir de se plonger dans cette langue magnifique. L’histoire est intéressante – bien que lente, un peu trop à mon goût. Mais je vous conseillerais le livre ne serait-ce que pour sa belle écriture – et peut-être que vous êtes plus ouvert aux livres qui prennent leur temps que moi :)

 

Voilà un petit aperçu des livres pas mal du tout qui auraient pu se retrouver dans vos abonnements! Si vous les lisez, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire.

A bientôt et bonne lecture!

Et si vous voulez savoir quels sont les livres que je vais finalement envoyer en septembre (SUSPENSE hihi)… Abonnez-vous! :)

abonnement romans box livres

email
Marjorie

Fondatrice et gérante d'Exploratology Grande amoureuse des livres, des lapins mignons et des tartes au citron.