morwenna jo walton

Morwenna de Jo Walton – Le livre des Abonnements de Juillet-Août 2017

Hello à tous!

 

Voici un article pour présenter Morwenna de Jo Walton, le livre principal de nos abonnements littéraires de Juillet-Août 2017.
En espérant que ça titillera la curiosité de ceux qui ne l’ont pas (encore) lu!

 

J’ai également ajouté quelques liens pour ceux qui ont envie d’en savoir plus sur l’auteure ou qui aimeraient avoir d’autres avis sur l’irrésistible roman de Jo Walton!

N’hésitez pas à nous dire en commentaire ce que vous avez pensé du livre! Bonne lecture :)

 

***

Ma présentation de Morwenna

Chaque mois, est glissée dans les abonnements une lettre où j’explique mon choix. Voici le texte de la lettre réadapté pour le blog :

 

***

 

Morwenna ? En quelques mots, c’est une lecture toute choupi-trognon.
Je sais. Ca ne se voit pas trop avec la couverture (ni la collection d’ailleurs). Mais vraiment, c’est un bouquin qui est une vraie bulle de savon, une bouchée de barbe à papa, un caramel qu’on fait fondre sur la langue.

 

Si j’évoque toutes ces douceurs de l’enfance, c’est que le roman m’a ramenée avec une nostalgie délicieuse des années en arrière, à mon adolescence.C’est l’histoire d’une jeune fille de quinze ans, Morwenna, au Pays de Galles à la fin des années 70, qui est dans la situation la plus typique des bouquins pour ados : elle est meurtrie par un drame que je te laisse découvrir ; sa relation avec sa mère est, on va dire, compliquée ; et j’ai envie de dire EVIDEMMENT, elle est scolarisée dans un internat de bêcheuses imbéciles. Mais heureusement, elle a les livres pour s’évader.

 

J’imagine que ça vous est déjà arrivé de vous reconnaître dans un personnage ? Je crois que tous ceux qui ont nourri cette passion dévorante pour la littérature à un jeune âge et qui se sont construits avec les livres se reconnaîtront avec gourmandise dans Morwenna. Mais c’est en fait bien plus que ça : j’ai retrouvé dans dans sa relation passionnelle et insatiable au livre, ainsi que dans son intelligence critique, des traits de caractère que j’admire parmi mes amis et des abonnés avec qui j’ai eu la chance de pouvoir discuter. C’est une chose de se reconnaître dans un personnage de fiction, mais c’est une expérience autrement plus formidable d’y reconnaître aussi des lecteurs qu’on aime. Mon choix de Morwenna, c’est avant tout pour ça : je crois bien que c’est l’un des plus beaux livres que j’aurais lu sur l’amour de la lecture, sur l’ivresse qui peut s’emparer de nous lorsqu’on rencontre quelqu’un qui aime les mêmes livres que nous, un hommage aux livres avec lesquels nous avons forgé notre caractère quand nous avions l’âge de Morwenna.

 

C’est aussi un récit très mignon d’adolescence, avec son lot d’amitiés trahies, de relations familiales compliquées… Je lis très peu de livres sur le sujet ; mais j’avoue m’être beaucoup attachée à Morwenna parce que son personnage sonnait toujours juste. Même lorsque par exemple, elle tombe ridiculement amoureuse d’un garçon (d’accord, d’accord, je révèle un rebondissement, mais que serait un roman d’adolescence sans une amourette, hein ?), eh bien… C’est juste tellement, tellement ça. Et me voilà en train de sourire, de trouver ça bête et attendrissant en même temps. Quand je vous dis que c’est comme une bouchée de barbe à papa!

 

Mais là, vous êtes peut-être en train de vous demander… Et la collection SF dans tout ça ?!

 

C’est que Morwenna parle aux fées (mais des fées galloises, donc tout un programme) et qu’elle aime lire par dessus tout de la science fiction (et un peu de fantasy).

Ce qui est assez rigolo, c’est que Morwenna a remporté le prix Nebula dans la catégorie meilleur roman en 2011. La même année, le même prix dans la catégorie meilleure nouvelle était attribué à Ken Liu, l’auteur de L’homme qui mit fin à l’Histoire que nous avions envoyé en février. Et pourtant, il y a juste un de ces gouffres entre les deux romans! Si le livre de Ken Liu versait dans la science-fiction conceptuelle, Morwenna est plus dans le récit légèrement teinté de fantastique – et encore une fois, très mignon.

 

Ceci dit, si le roman est une longue déclaration d’amour à la lecture, c’est aussi en particulier un hommage à la science-fiction. J’ai lu dans plusieurs articles que le livre était un roman pour initiés, en raison des réflexions nombreuses et spontanées de Morwenna sur ses lectures de SF. Il est vrai que le livre plaira encore plus aux amateurs de science-fiction qui y reconnaîtront nombre de références. Mais je pense que le livre est loin d’être réservé aux seuls aficionados, bien au contraire. Ce qu’il exprime sur l’amour de la lecture est universel, et surtout, surtout, je mets au défi quiconque de ne pas avoir envie de lire Roger Zelazny ou Robert A. Heinlein après la lecture de ce roman, tellement l’amour de Morwenna pour le genre est contagieux. Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous saurez que partager la science-fiction (qui est un genre, à mon goût, encore malheureusement trop méconnu) est quelque chose qui me tient énormément à coeur, alors je suis ravie de remplir ma mission avec ce livre, hihi!

Quelques photos de nos abonnés :)

Pour aller plus loin :

– J’aime particulièrement cet article de Jo Walton (herself) sur les couvertures internationales de son livre (Among Others en VO).

 

Très drôle de constater qu’elle aime plutôt bien la couv’ de notre format poche (que votre humble serviteur n’aime vraiment pas) et de découvrir les couvertures hongroises, polonaises, japonaises ou coréennes, radicalement différentes des autres éditions mais qui sont les seules à véritablement évoquer la personnalité de Morwenna, avec une canne et des livres.

 

– Pour ceux qui sont titillés par la centaine (!!) de romans SF évoqués dans le roman, voici un board Pinterest et une liste en Français des livres, également répertoriés sur le site de Jo Walton.

 

Je vous conseille ces deux chouettes critiques pour découvrir d’autres points de vue sur Morwenna : celles de Bifrost (Le Bélial) et Mes Imaginaires

 

Quelques interviews de Jo Walton pour en savoir plus l’auteure :

morwenna jo walton

L’édition chinoise de Morwenna

abonnement juillet aout 2017 box livres

Envie d’acheter l’abonnement ? :-)

 

Tout ça vous a donné envie de vous plonger dans Morwenna ? Rendez-vous sur le site!

J'achète l'abonnement avec Morwenna!
email
Marjorie

Fondatrice et gérante d'Exploratology Grande amoureuse des livres, des lapins mignons et des tartes au citron.

  • Lunneuh

    Je viens de commencer le livre et j’aime déjà beaucoup le style d’écriture de l’auteur, et il me tarde vraiment de découvrir plus en profondeur ce livre, merci pour cette découverte! Et aussi pour les liens, c’est vraiment cool de partager ces éléments.