thème abonnement romans box livres juillet 2017

Le thème de l’abonnement Juillet-Août 2017 : Ode à l’amour de la lecture :)

J’ai à l’origine écrit cette présentation du thème des abonnements Romans / Gros Lecteur de Juillet-Août pour notre newsletter. Je la remets ici pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de la lire :) 

 

Alors… Notre stagiaire m’a demandé récemment si je lisais pour me détendre. Et de fait, j’aime beaucoup lire dans mon temps libre, surtout de la presse.

 

Mais pas des romans. Tout simplement parce que lire des romans… Eh bien, c’est devenu mon taf.

 

Il n’y a pas longtemps, j’ai revu ma commerciale dans une maison d’édition, avant qu’elle ne s’envole vers d’autres horizons. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander « Eh mais… Si tu ne travailles plus dans l’édition, du coup, tu seras libre de tes lectures ? » Et elle de me répondre : « – Mais oui tu as raison, je vais de nouveau pouvoir lire ce que je veux! »

 

Alors, loin de moi l’envie de casser l’image de notre métier les amis, parce qu’évidemment on travaille avec un produit qu’on adore. Et surtout, et c’est le plus important, à chaque fois qu’un livre que nous aimons se retrouve entre des milliers de mains, les vôtres, et que vous nous dites que vous avez aimé, c’est une immense joie, que ce soit pour moi, mais aussi toutes les personnes côté éditeur et distributeur qui nous accompagnent.

 

Nous à chaque fois que vous nous dites que vous avez aimé un de nos livres ;)

 

Simplement, je dois l’avouer, mon rapport à la lecture et notamment à la fiction a changé. Je lis en pensant à mes objectifs et nos contraintes commerciales et temporelles. Et lire est maintenant parfois associé à une certaine dose de panique, notamment quand on est le 15 du mois et que je lis frénétiquement parce que je n’ai toujours rien trouvé de bien pour le mois prochain – ce qui arrive beaucoup plus fréquemment qu’avant parce que je veux VRAIMENT vous envoyer un vrai gros coup de cœur :) Et avec le temps évidemment, on devient de plus en plus exigeant (« exigeant » étant un mot élégant pour dire carrément relou et chiant, je l’admets, mais c’est le prix à payer pour être sûre de vous envoyer un livre qui en vaille la peine ;-) )

 

Le 15 du mois, quand j’ai encore rien trouvé de bien

 

Mais ce qu’il y a de bien c’est que quand je tombe sur un livre que j’aime, c’est pur bonheur, beaucoup plus qu’avant.

 

Et l’avantage aussi, c’est que quand je lis un livre comme le roman que je vous envoie en juillet-août, qui parle notamment de l’amour du livre pur et absolu, c’est juste merveilleux.
C’est PUR BONHEUR X 2.
Parce qu’en lisant ce roman, j’ai oublié pendant quelques heures le planning, les aspects commerciaux… Tellement il était léger et mignon et chouette. Mais c’était aussi double ration de joie parce que le livre m’a replongé dans la passion intense et extatique qu’on peut avoir pour les livres quand on est ado.

 

L’histoire est toute simple : c’est le journal intime de cette adolescente qui vit au Pays de Galles à la fin des années 70. Et on a tous les ingrédients qu’il faut pour un journal intime d’ado. Situation familiale compliquée, internat de jeunes filles snob et bêtes, elle n’est pas la fille la plus populaire du bahut… Classique, non ?  (et là, je me rends compte que les jeunes d’aujourd’hui ne doivent plus dire le mot « bahut », mais c’est pas grave :D)
Mais voilà, elle adore lire, elle dévore les livres, elle grandit et se construit avec les livres, intensément. 

 

Pour plusieurs des livres que je vous ai envoyés, c’était avant tout parce que je trouvais les personnages particulièrement attachants. Stoney Calhoun dans Dérive Sanglante en Mars dernier, Dortmunder dans Dégâts des eaux en Février 2015, le révérand Ames dans Gilead en Avril 2016

 

Le personnage de ce mois-ci va bien au-delà de l’attachement. C’est se reconnaître, intensément, soi, ses amis et tous les adolescents qui ont grandi avec une relation spéciale à la lecture.

 

Il m’a rappelé quand, ado, je découvrais un auteur, que j’avais envie de tout lire de lui,  que j’avais l’impression de découvrir un monde entier sous mes pieds. Il m’a rappelé l’excitation totale que j’ai éprouvée lorsque le troisième tome d’A la croisée du monde est sorti (j’aimais tellement cette trilogie quand j’étais gosse!), ou lorsque ma maman m’emmenait à Paris pour acheter des livres à Gibert Joseph (le paradis!!!).

 

Nombre de personnes m’ont raconté tout ce que représentait Harry Potter quand ils étaient plus jeunes. Ma grand-mère n’a cessé de me réciter des vers de poésie vietnamienne (et de Lamartine!) pendant très longtemps. Nous avons tous nos lectures et nos auteurs un peu cultes qui nous ont profondément marqués, qui ont participé à construire les personnes que nous sommes. Et même si le roman culte de notre personnage est un tout autre genre, je crois que nous serons nombreux à nous émouvoir et nous reconnaître dans son amour incandescent pour la lecture, et sa façon de penser le monde à travers les livres.

 

Magie du livre

 

Mais au-delà de se reconnaître soi, le livre a eu cet effet assez merveilleux de me rappeler nombre de mes proches et des abonnés à qui j’ai eu la chance de discuter. 

 

Quand elle lit avec ferveur des livres avec une envie terrible de partager sa passion, elle m’a rappelé ce camarade de lycée qui a converti la moitié de ma classe de TS à la lecture avec Les fourmis de Bernard Werber, dont il était un grand fan.
Quand elle dévore des livres sans distinction, avec une curiosité et une ouverture d’esprit inouis, elle me rappelle tout particulièrement certaines de nos abonnées (j’espère qu’elles se reconnaitront dans cette newsletter!) qui lisent de TOUT sans préjugés, avec un esprit libre qui n’a jamais cessé de m’inspirer.

Et enfin, quand le livre raconte les amitiés uniques et intenses qui naissent d’un amour commun pour les mêmes livres, je ne peux m’empêcher de me souvenir de la première fois que j’ai rencontré ma co-lectrice, qui est devenue comme une âme sœur de lecture.

Curieuse mais aussi fantastique sensation de retrouver dans un livre des émotions liées à son histoire personnelle!

 

Le livre est donc une merveilleuse ode à la lecture, et au pouvoir rassembleur quasi magique des livres. Lorsque je me suis rendue compte à quel point le livre me touchait et me rappelait toutes les joies de la lecture – au-delà de mon travail! – j’ai su que ce livre était pour vous.

 

Ceci dit… Il y a quand même une dernière chose que je dois vous dire à son sujet.

Voyez donc, de gauche à droite, la couverture de la version en VO, celle du grand format en France, et celle du poche que je vous envoie.

 

 

Clairement, mieux vaut ne pas juger un livre par sa couverture, surtout quand on voit les différences d’interprétation !!! Les deux premières sont assez représentatives du livre (le côté adolescence et jeune fille qui se construit). Sur la version poche, je ne sais pas ce qu’ils ont pensé, peut-être devaient-ils suivre une charte esthétique liée à la collection, ou ils ont voulu attirer un autre public… Enfin bref, voilà la preuve qu’il ne faut pas toujours se fier à la couverture ;-)

 

Et puis là, vous aurez sans doute constaté quelque chose sur l’image… C’est un bouquin de SF ??!

 

Eh bien il faut croire que oui :D Et c’est là le petit twist que j’annonçais sur les réseaux sociaux, d’accord, je vous envoie de la lecture légère, mais faut quand même qu’il y ait une petite touche Exploratology, j’allais pas juste vous envoyer un journal intime d’ado mignon choupinou et voilà, hein!

 

Donc notre personnage a deux particularités : elle voit les fées et les bouquins qu’elle lit, c’est 99% l’âge d’or de la SF. C’est peut-être pour ça que le livre est classé SF. Mais honnêtement on est très, très loin de la SF telle qu’on l’entend habituellement, de la même façon que Dérive Sanglante, que j’avais envoyé en Mars, était très, très loin du polar sanglant.

 

Ceci dit en parlant de SF… Non je n’en dis pas plus, je me réserve pour la lettre :)

 

Et le deuxième livre de l’abonnement Gros Lecteur ? 

 

Eh bien, j’aime bien l’idée de profiter de l’été pour lire des choses différentes et notamment inspirantes. Et c’est vraiment ce qu’est le deuxième livre. Ouvrage autobiographique d’un auteur colombien, il y raconte son enfance, mais rend surtout hommage à son père, un médecin de formation qui fut aussi un essayiste et un fervent militant pour les droits de l’homme. C’est juste fou de lire le parcours de cet homme qui fit preuve d’un courage incroyable, ainsi que d’un engagement intellectuel et humanitaire qu’on ne peut qu’humblement admirer. Il y aurait plein d’autres choses à raconter sur ce beau livre (c’est aussi une passionnante plongée « de l’intérieur » dans l’Histoire colombienne), mais ça se résume finalement en une phrase : se laisser toucher par la profonde humanité d’un homme. 
Et une petite anecdote : comment j’ai eu envie de lire ce livre ? En me rendant compte que Mario Vargas Llosa, que je vénère un peu beaucoup, en a signé une préface plus qu’élogieuse. Et quand un de vos auteurs fétiches rend hommage à un autre auteur… Eh bien, on ne peut qu’avoir envie de découvrir la suite :)

 

Voilà pour ce mois-ci! :)

 

Si tu as envie de t’abonner à l’abonnement Romans et Gros Lecteur, c’est par ici!

 

S’abonner à l’abonnement Romans

S’abonner à l’abonnement Gros Lecteur

 

email
Marjorie

Fondatrice et gérante d'Exploratology Grande amoureuse des livres, des lapins mignons et des tartes au citron.