Toutes les bonnes choses ont une fin

Chers tous,

Ça fait longtemps que je voulais vous en parler. J’ai du attendre que ça soit acté, mais aussi de trouver les bons mots. Je crois que ce sera l’article que j’aurais mis le plus de temps à écrire ! J’aurais fait un premier brouillon en hiver dernier avant de le retoucher plusieurs fois jusqu’à aujourd’hui. Je ne suis toujours pas sûre d’avoir vraiment trouvé les mots les plus justes, mais enfin je me lance :) Je ne vais pas tourner plus longtemps autour du pot : j’ai revendu Exploratology début février. Toutes les bonnes choses ont une fin, mais ça n’empêche pas que j’ai plein, plein de choses à vous dire, alors j’espère que vous avez un peu de temps pour lire cet ultime gros pavé :)

Voilà, préparez-vous une tasse de thé, calez-vous confortablement, ça va être aussi long qu’une lettre de box :D

Pourquoi ?

 

La principale raison est que j’ai davantage envie de me consacrer à mes proches et, je vous le cache pas, à moi-même.
Je vous l’avais déjà raconté dans un très vieux article : la principale difficulté de l’entrepreneuriat n’est pas forcément celle qu’on s’imagine. Ce n’est pas l’Urssaf, gérer plein de choses, prendre des risques, gagner des cacahuètes… C’est vraiment sacrifier le temps qu’on peut consacrer à ses proches. Ne pas pouvoir assister au mariage d’une copine en Ecosse. Ne pas pouvoir aider autant que je le voudrais. Ne pas pouvoir sereinement passer une journée entière avec sa famille sans penser qu’on a encore ci et ça à faire.

 

Je ne regrette absolument rien de ce que j’ai fait pour Explo, qui aura constitué une période merveilleuse de ma carrière et de ma vie en général.
Mais je sais que maintenant j’ai simplement envie de pouvoir passer plus de temps avec mon conjoint, ma famille et mes amis.

 

La deuxième raison, qui n’est pas négligeable, c’est que je suis arrivée à la fin d’un cycle, non seulement pour les abonnements littéraires, mais aussi pour cette autre partie de ma vie qui aura duré elle plus de dix ans, les formations (et que j’ai également arrêtée il y a peu).
En tout honnêteté, j’aurais pu continuer Explo, mais je ne suis pas certaine que j’aurais réussi à me renouveler comme il le faudrait. Je crois que je suis tout simplement arrivée au bout de ce que je pouvais vous offrir. Et de voir deux personnes avoir un regard neuf qui permettra certainement à mon petit projet de prendre un nouvel envol, je peux vous dire qu’en tant que fondatrice, c’est à la fois rassurant et exaltant.

Qui ?

 

Ils se présenteront demain en détail, mais il y aura désormais deux personnes derrière Exploratology : Moustapha principalement, en tant que nouveau gérant couteau-suisse ;) Et pour la sélection des livres, il sera accompagné d’Ide, mon ancienne co-lectrice que vous connaissez déjà un peu.

Evidemment, je suis soulagée que mon entreprise me survive. Mais c’est davantage que de la survie, je suis surtout heureuse qu’Exploratology puisse connaître un nouveau départ.

 

Quand j’ai annoncé la nouvelle à mes proches, la plupart m’ont demandé si je n’étais pas triste de laisser Explo derrière moi.
Bien entendu que ça a été une décision douloureuse et complexe, et vos gentils messages, que je continue à recevoir, ne m’ont pas aidée à couper le cordon facilement :)

Pour être honnête avec vous, j’ai bien failli arrêter Explo tout court, tellement il me semblait impossible de transmettre un projet aussi personnel.
Mais quand j’ai commencé à prendre du recul, je me suis dit que c’était salaud de ma part de vouloir enterrer mon projet avec moi comme une espèce de pharaon mégalo. Que c’aurait été dommage de laisser tout ce travail revenir à néant. Que je me devais quand même de laisser une chance à ma boîte, et surtout, que je me devais de penser à vous, mes clients, autant qu’à moi. Valait-il mieux tout arrêter ou laisser une chance à quelqu’un et qu’il/elle continue à vous envoyer des petits colis qui vous fassent plaisir tous les mois ? La deuxième option bien entendu.

Mais au-delà de ça, il aura fallu que ma tutrice me secoue un peu, et la patience de la personne qui m’aura accompagnée dans ces démarches pour que je comprenne que ce n’était pas juste histoire de faire en sorte que ma boite me survive. Mais bien de lui donner un nouveau départ et que ce que j’ai bâti continue à grandir et évoluer. Et surtout, le plus important, que se perpétue cette chose incroyable qui s’est créée à ma plus grande surprise et pour mon plus grand bonheur : une conversation littéraire et amicale à travers de simples petites boîtes.

 

Alors certes, Explo sera toujours mon bébé. Mais c’est lorsque j’ai atteint cet état d’esprit que j’ai pu commencer sereinement à imaginer un futur pour Explo sans moi, et qu’il continue de marcher tout seul comme un grand :)

Va donc, marche comme un grand mon… euh… Bébé ? :D

Donc oui, la décision n’a pas été facile, mais déjà, je pars pour une raison heureuse, pas parce que la boîte va mal ou parce que j’en ai marre, mais simplement parce que la personne que je suis aujourd’hui a tout simplement envie d’autre chose que la personne de 27 ans que j’étais quand j’ai créé Explo.

Mais surtout, je suis heureuse et rassurée de laisser ma petite boîte entre de bonnes mains. Moustapha et Ide vont certes préserver les valeurs entrepreneuriales et la ligne éditoriale que j’ai tenté d’insuffler à Explo, mais je suis aussi convaincue qu’ils sauront lui donner un nouveau souffle.

 

Même si nous avons des parcours professionnels très différents, Moustapha et moi nous rapprochons sur l’importance cruciale de la notion de qualité, sur ce que signifient l’exigence et une certaine éthique de travail. Il a plein de bonnes idées et de projets cools pour la boîte (et pour certains, je m’en suis un peu voulue de ne pas y avoir pensé moi-même haha), et je suis vraiment heureuse de savoir qu’il pourra sans doute emmener Explo là où je n’ai pas forcément su l’emmener.
Mais au-delà des perspectives de développement, nous sommes tous les deux sensibles à des valeurs de sincérité et de gentillesse, qui étaient pour moi primordiales dans le profil de la personne qui reprendrait la boîte. Il était hors de question que je lègue mon bébé à quelqu’un qui en ferait une coquille vide de sens, une énième box sans âme faite d’ « opés commerciales » (ce qui a donné pas mal de fil à retordre à la personne qui a prospecté pour moi haha, mais voilà, il y est arrivé !). Alors, que Moustapha et moi nous nous retrouvons dans ces valeurs simples, mais essentielles, me donne bien de l’espoir dans l’avenir d’Explo.

Et puis Moustapha aime aussi Céline hahaha ! (Non pas Céline l’écrivain, on s’en fiche de lui (#jevaismefairetaperdessus) mais bien Céline, la seule, l’unique…) Que l’esprit de notre déesse veille sur lui hahaha !

 

Quant à Ide, elle est tout simplement mon âme soeur de lecture (on rigole du fait que parfois on se parle plus entre nous qu’avec nos propres maris haha).

Sachez déjà qu’Ide est derrière plusieurs des livres que je vous aurais envoyés : c’est elle qui m’a fait découvrir Née contente à Oraibi, Vaste Monde, Les Singuliers, Sauver Mozart (d’ailleurs elle s’était un peu battue pour ces deux derniers titres, j’avais lu quelques pages et je n’avais pas aimé, et c’est parce qu’elle m’a poussé à les relire que j’ai eu finalement le déclic pour ces deux excellents romans)… Elle m’a aussi beaucoup accompagnée dans mes moments de doute : les abonnés Bonheur de lecture se rappelleront peut-être de Mon petit bled au Canada, où l’avis d’Ide a beaucoup compté dans ma décision finale de proposer ce livre que nous trouvions toutes deux très drôle et malin, malgré son sujet un tantinet sensible.

Ide et moi nous enthousiasmons pour une même conception de la littérature – une littérature qui nous emmène loin, qui surprend toujours et qui nous ouvre le regard ; nous avons le même degré d’exigence (quoique je pense qu’Ide est encore plus sélective que moi, comme elle a un regard encore plus critique sur certains aspects culturels ou sociologiques de par sa formation d’anthropologue) ; nous avons aussi la même curiosité pour l’édition indépendante et francophone, et le même penchant pour les livres « un peu tragiques » (euphémisme haha ! Attendez-vous à ce qu’elle vous choisisse aussi des livres qui envoient du pâté haha Je me retiens d’ailleurs de vous partager des captures d’écran de nos conversations en mode « haaa un livre où tout le monde est trucidé au bout de 3 pages… Du feel good quoi :D »)… Mais nous ne nous dirigeons pas forcément vers les mêmes livres, et quand nous en avons un en commun, ce n’est pas forcément pour les mêmes raisons, et c’est ça qui rend les choses intéressantes :)

 

C’est là que je me suis dit que je pouvais partir l’esprit tranquille.
Parce que ce coeur de métier, qui n’est pas de « faire des box », mais bien de partager avec vous des lectures qui sortent de l’ordinaire, mais aussi le travail de créateurs et de maisons de thé engagés, est entre de bonnes mains. Parce que je sais qu’Ide saura vous proposer des livres qui sont dans la continuité tout en étant différents. Parce que Moustapha saura donner les moyens à mon entreprise de se déployer, à sa manière mais sans perdre les valeurs qui l’ont fondée. Bref, je suis heureuse qu’il y ait du renouvellement, que vous ayez des nouveaux sentiers de lecture à emprunter avec des personnes toute aussi passionnées.

Comment ?

 

Je suis encore là jusqu’au 5 avril le temps de faire ma transmission à Moustapha.

J’ai fixé le contenu des box de mars et avril 2020 (et je suis particulièrement heureuse du contenu de ces deux box ! Sans me vanter haha ! Mais je suis contente de partir sur des livres qui sont assez légers et qui correspondent à mon état d’esprit du moment). Moustapha, Ide et moi ferons une box à 6 mains en mai. Et donc ils prendront la relève avec la box de juin 2020. Ça veut dire que même si je ne serai plus là physiquement, je serai encore là en esprit jusque la box de mai ^^

D’ici mon départ, je continuerai à intervenir ponctuellement sur les réseaux sociaux ou par email, mais c’est évidemment Moustapha qui prend la relève dans les commentaires, les MP, les mails…

Par ailleurs, je sais que j’ai plein de mails sympas en attente. Chacun d’entre eux m’ont fait énormément plaisir quand je les ai reçus. Je ne suis pas certaine que j’aurais le temps de répondre à tous avant de partir (il y en a quand même plus de 200 !) mais je tâcherais de garder vos contacts pour y revenir à tête reposée d’ici quelques mois.

 

Une dernière chose : si jamais vous avez des conseils, des envies… N’hésitez pas à les proposer à Moustapha. C’est un nouveau départ pour la boîte, alors c’est le moment sans doute d’entamer des nouveaux projets, donc n’hésitez pas :)

Un grand merci, encore une dernière fois.

 

J’aimerais vous remercier encore une dernière fois évidemment pour votre soutien, votre fidélité, votre gentillesse et votre curiosité de lecteurs.
Mais plus que ça, j’aimerais vous remercier du fond du coeur pour avoir fait de nos relations plus que de simples relations « commerce-client » et pour m’avoir donné l’énergie de continuer pendant toutes ces années : je repars avec la tête pleine de souvenirs, de fous rires, de petites attentions qui m’ont énormément touchée. Tous vos messages inattendus, vos GIFs, vos petits « coucou Marjorie » dans vos messages de commande… Vous n’imaginez pas à quel point toutes ces petites attentions étaient reçues avec une émotion au centuple derrière l’écran.

Et enfin, un grand merci pour m’avoir laissé une place dans votre vie de lecteurs et votre vie tout court, et, pour certains, pour m’avoir permis de grandir à vos côtés.

 

Il n’y a pas assez de mots pour témoigner toute ma gratitude, mais simplement, j’ai eu une chance incroyable de vous avoir, et ça aura été une aventure formidable, et ce, grâce à vous.

Amour sur vous <3

Et après ?

 

Mon compagnon et moi devons normalement partir en voyages de noces au Japon en juin (ça sera aussi un voyage d’un an de mariage haha !). Je dis normalement, comme les dernières nouvelles nous plongent évidemment dans l’incertitude. Mais évidemment, si on y va, on va essayer d’aller à Ōkunoshima gniii !!!! Oui, je sais, l’île a un passé tragique et tous ces lapins sont consanguins. Mais c’est mon rêve, tous ces lapiiiiins :D

 

D’ici là, je vais simplement profiter du fait de retrouver mes soirées et mes week-ends (et pouvoir regarder les épisodes de Top Chef en entier les mercredis soirs sans culpabiliser parce que j’ai du taf haha ! #TeamAdrien par ailleurs !), prendre quelques semaines de repos et faire une vraie coupure.

Et je vais évidemment en profiter pour passer du temps avec mes amis et ma famille. Rendre visite à une copine qui vient d’avoir un bébé. Partir avec mes parents en vacances si on peut.
Bien entendu, au-delà du soulagement de savoir qu’Explo va continuer, la revente me permet, certes pas de devenir riche, mais de compenser un peu les années où j’ai gagné des miettes. Et je vais surtout pouvoir enfin gâter un peu ma famille, après toute l’aide qu’ils m’ont apportée pendant 7 ans :)

 

Et après-après ? Eh bien, je ne sais pas du tout. Idéalement, j’aimerais travailler dans quelque chose de complètement différent, mais je me laisse le temps de voir les choses :)

 

Explo aura été aussi une façon pour moi de faire un métier où je me sentais utile. Evidemment pas aussi utile qu’un médecin ou un pompier, mais utile à ma propre manière – je reste extrêmement fière de vous avoir fait lire des livres comme L’homme qui mit fin à l’Histoire, Murambi, Néons… :)
J’ai désormais aussi envie de me rendre utile d’une autre manière.
J’en profite pour lancer un appel, j’aimerais de nouveau être bénévole, plus précisément dans l’insertion professionnelle. Je me suis rendue compte avec Explo que j’adorais éplucher des CVs, donc j’aimerais aider les publics en difficulté à rédiger des CVs et faire de l’accompagnement en recherche d’emploi – oui, au même moment où moi aussi je vais commencer à en chercher un haha ! Bref, si vous connaissez une asso/structure sympa sur Paris et proche banlieue, n’hésitez pas à m’en parler.

 

Si vous souhaitez garder contact avec moi –> LinkedIn ou Instagram. Ce compte Insta est un petit side project pour m’occuper pendant ma période de non-travail. J’ai adoré écrire (et raconter ma vie lol) pendant toute ma période Explo, et je crois que ça m’aurait singulièrement manqué si j’avais arrêté du jour au lendemain. Ce compte Insta sans grande prétention va me permettre de continuer sur des sujets et sur un ton un peu différents :) Et puis ça me permettra de garder un lien avec ceux qui le souhaitent :)

Farewell les amis, et encore une fois merci.

 

Petit panaché de photos souvenirs depuis les débuts (j’ai du fouiller très loin pour en retrouver certaines haha)

Mon ancien vélo qui m’a accompagnée bien longtemps dans mes trajets à la Poste :)

Calendrier de l’Avent, première version ! (2016)

Bizarrement, l’un des paquets qui vous aura le plus enthousiasmé :D C’était en 2014 :)

Avec Nawelle lors de l’un de nos nombreux voyages à la Poste :)

Un de nos tous premiers coffrets de 2013 ! La photo est d’@estellecalim :)

En 2016, quand je travaillais encore de chez moi ;)

email
Marjorie

Fondatrice et gérante d'Exploratology Grande amoureuse des livres, des lapins mignons et des tartes au citron.